Accueil Bien-être La transpiration est-elle un signe de bonne santé?

La transpiration est-elle un signe de bonne santé?

Par Maeva Lafleur
transpiration

La transpiration est un phénomène naturel qui touche l’ensemble des êtres humains. Si elle est souvent considérée comme gênante ou désagréable, il n’en demeure pas moins que la transpiration peut être perçue comme un indicateur de notre état de santé. Toutefois, qu’en est-il réellement ? Décryptage.

Pourquoi transpire-t-on ?

Avant de s’interroger sur les possibles liens entre la transpiration et notre santé, il convient de revenir sur les causes et le processus de ce phénomène physiologique. En effet, les glandes sudoripares présentes dans notre épiderme produisent la sueur, laquelle est composée essentiellement d’eau, de minéraux, de sels et de déchets métaboliques.

Cette production intervient généralement lorsque notre corps a besoin de réguler sa température interne, notamment lors de périodes de forte chaleur ou d’une activité physique intense. De plus, il faut savoir que chacun dispose d’un nombre variable de glandes sudoripares selon son âge, sa génétique, ou encore son sexe.

Les types de transpiration

Il existe deux principaux types de transpiration :

  1. La transpiration thermique : aussi appelée « sudation », celle-ci se manifeste notamment lorsque notre corps fait face à une hausse de température, afin de préserver son équilibre thermique et éviter les risques d’hyperthermie.
  2. La transpiration émotionnelle : elle se produit lorsque nous sommes soumis à des émotions fortes (peur, stress, colère…),ou encore face à certains aliments épicés ou températures élevées. Elle est principalement due au système nerveux sympathique.
A lire aussi :  Bien-être : le TOP 3 des goûter sains conseillés par les nutritionnistes

Transpirer pour être en bonne santé ?

Lorsque l’on aborde la question de la transpiration comme signe de bonne santé, plusieurs points sont à prendre en considération. En effet, il n’y a pas de réponse tranchée, tant ce phénomène dépend de facteurs propres à chacun.

À fréquence et intensité modérées : un signe de santé et de vitalité

Dans un premier temps, il est indéniable que la capacité à transpirer constitue une preuve de notre fonctionnement physiologique normal. Ainsi, lorsque nous pratiquons une activité physique adaptée à notre condition, il est tout à fait normal de transpirer, ce qui témoigne alors du bon fonctionnement de notre mécanisme de thermorégulation.

Il faut également noter que certaines études suggèrent que les individus régulièrement actifs et habitués à l’effort peuvent voir leur seuil de sudation augmenter. Cela signifie qu’ils transpirent plus rapidement, et à volumes comparables avec les personnes moins entraînées.

Hypersudation : un possible symptôme d’anomalies

Toutefois, tout n’est pas si rose concernant la transpiration. En effet, il peut arriver que certaines personnes soient sujettes à une sudation excessive, également appelée « hyperhidrose ». Cette dernière peut être généralisée ou localisée(surtout au niveau des aisselles,du front,des mains et des pieds).

Dans de nombreux cas, l’hyperhidrose constitue un réel handicap social et est souvent perçue comme une véritable source de mal-être pour les individus qui en souffrent. De plus, elle peut s’avérer piégeuse quant à son interprétation,car elle peut être le signe,tantôt,nos émotions (stress, nervosité…),tantôt de pathologies sous-jacentes telles que :

  • Les troubles hormonaux et métaboliques (hypothyroïdie, diabète…)
  • Les infections et fièvres diverses
  • Les problèmes cardiovasculaires ou respiratoires
  • Certaines maladies génétiques, neurologiques ou immunitaires
A lire aussi :  Comment nettoyer son corps après les fêtes ?

Ainsi, une consultation médicale est généralement conseillée lorsque l’hyperhidrose devient gênante ou inexpliquée.

Finalement, faut-il transpirer pour bien se porter ?

Il est difficile de répondre catégoriquement à cette question tant les situations et les profils sont variés. Néanmoins, on retiendra que la transpiration, lorsqu’elle survient dans le cadre d’une activité physique raisonnée et adaptée à notre condition, constitue bel et bien une preuve de fonctionnement physiologique normal ainsi que du bon état de notre capacité de thermorégulation. A contrario, une hypersudation pourrait être perçue comme un signal d’alarme quant à l’état de santé général de la personne concernée.

En définitive, transpirer reste un phénomène naturel dont chacun devra s’accommoder en fonction de sa situation et de ses besoins personnels.Si les personnes sportives ou ayant une vie active et raisonnable peuvent observer davantage de transpiration sans s’en inquiéter, il ne faut pas non plus négliger l’importance des consultations médicales régulières pour ceux qui sont sujets à l’hypersudation ou qui souhaitent se renseigner sur leur état de santé global.

Publications similaires