Accueil Être parent Peut-on travailler durant son congé parental ?

Peut-on travailler durant son congé parental ?

Par Marie Estebel
travailler pendant conges parentale

Prendre un congé parental est une décision importante pour de nombreux salariés souhaitant prendre soin de leur enfant. Mais peut-on travailler durant cette période ? Quelles sont les conditions pour reprendre une activité professionnelle en parallèle du congé parental ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Principe et fonctionnement du congé parental

Le congé parental permet à un salarié d’être libéré temporairement de ses obligations professionnelles pour s’occuper de son enfant de moins de trois ans. Il est accessible aux deux parents, sous certaines conditions :

  • Avoir au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise
  • Assumer la charge effective et permanente de l’enfant concerné
  • Déposer une demande écrite auprès de l’employeur (avec lettre de demande)
  • Respecter les délais prévus pour bénéficier de ce dispositif

La durée de ce congé varie selon le nombre d’enfants et leurs âges. Il peut être précédé ou suivi d’autres types de congés comme le congé maternité, paternité ou adoption. Sauf accord contraire entre le salarié et l’employeur, aucune rémunération n’est versée pendant cette période de suspension du contrat de travail.

Est-il possible de travailler pendant son congé parental ?

Il est en effet envisageable de travailler durant son congé parental, mais des conditions spécifiques doivent être respectées :

  • Demande préalable auprès de l’employeur : le salarié doit informer et obtenir l’accord de son employeur avant de reprendre une activité professionnelle
  • Type d’emploi occupé : la loi n’autorise pas le cumul du congé parental avec une activité exercée au sein de la même entreprise ou chez un autre employeur concurrent
  • Absence d’incompatibilité de planning : le travail ne doit pas créer des plages horaires doublons avec les créneaux dédiés à la prise en charge de l’enfant
A lire aussi :  Comment travailler enceinte avec des nausées : conseils et astuces

Le temps partiel dans le cadre du congé parental

Sous certaines conditions, il est également possible de demander à son employeur de bénéficier d’une réduction de son temps de travail pour mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. Cela peut prendre différentes formes :

  • Une diminution de la durée quotidienne (par exemple, passer à 50% ou 80% du temps de travail)
  • Une répartition différente des heures de travail sur la semaine
  • Des aménagements temporaires (congé sans solde, période de travail fractionné…)

Quid des revenus et aides financières ?

Même si le salarié reprend une activité professionnelle pendant son congé parental, il continue à percevoir la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Celle-ci compense en partie les pertes de revenus liées à l’interruption ou à la réduction du temps de travail. Cependant, le montant de cette aide varie selon le nombre d’enfants et la situation spécifique de chaque parent.

Il convient de noter que le cumul des revenus perçus du travail et ceux de la Paje peut être soumis à conditions, notamment en ce qui concerne le plafond de ressources de la famille. De plus, ces revenus peuvent avoir un impact sur les droits aux aides sociales dont bénéficie le foyer. Il est donc essentiel de se renseigner auprès de la Caisse d’allocations familiales (Caf) avant de prendre sa décision.

A lire aussi :  Argent : Combien gagne une professeure en lycée fraichement diplômé? (faire un tableau)

Le congé parental comme tremplin vers un nouveau projet professionnel

Pour certains parents, le congé parental est également perçu comme une opportunité pour explorer de nouvelles voies professionnelles, par exemple :

  • Se lancer dans une activité indépendante
  • S’investir dans un secteur différent de son domaine d’expertise
  • Acquérir de nouvelles compétences grâce à des formations
  • Développer un projet entrepreneurial

Ce type de démarche est tout à fait possible durant le congé parental, dès lors qu’il ne génère pas de conflit d’intérêts avec l’employeur actuel du salarié et qu’il respecte les conditions évoquées précédemment. En revanche, si cette nouvelle activité devait entraîner une rupture définitive avec l’entreprise d’origine, il est vivement recommandé de demander un conseil juridique pour anticiper les éventuelles conséquences sur les allocations familiales ou encore les droits liés à la protection sociale.

Faire le bon choix en fonction de sa situation

En fin de compte, travailler pendant son congé parental dépend des aspirations et des contraintes personnelles de chaque parent. Avant de prendre une décision, il est essentiel de bien peser les avantages et les inconvénients de cette option :

  • Impact sur la qualité de vie et l’équilibre familial
  • Conséquences financières et administratives (revenus, aides sociales…)
  • Compatibilité avec les horaires de travail et les besoins de l’enfant
  • Soutien de l’employeur et réseau professionnel élargi
  • Perspective d’une nouvelle aventure professionnelle enrichissante
A lire aussi :  Au-delà des quatre murs: Les défis psychologiques des femmes au Foyer

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un expert (avocat, conseiller Caf…) avant de vous engager dans cette démarche. Ils sauront vous apporter les clarifications nécessaires et vous accompagner pour que votre décision soit la plus adaptée à votre situation.

Publications similaires