Accueil Argent Inflation dans le pouvoir d’achat en 2024 : qu’est-ce que cela signifie pour les consommateurs français ?

Inflation dans le pouvoir d’achat en 2024 : qu’est-ce que cela signifie pour les consommateurs français ?

Par Maeva Lafleur
Inflation 2024

Une inflation plus acceptable en 2024

Après deux années marquées par de fortes tensions sur le pouvoir d’achat, la situation pourrait s’améliorer en 2024. Selon divers instituts et le gouvernement, l’inflation devrait se situer autour de 2.5% pour l’ensemble de l’année. Bien que les prix continueront à augmenter, cette hausse sera plus modérée et ressemblera davantage à une averse après une inondation.

Rappel des causes de cette accalmie

  • L’augmentation des salaires : Les salaires ont augmenté avant le début de l’année et devraient continuer à croître. Ainsi, bien que les produits et services coûteront toujours plus cher qu’en 2019, cette augmentation du salaire permettra de compenser partiellement l’inflation et améliorer le pouvoir d’achat.
  • Les taux d’intérêt des banques centrales : Si l’inflation ralentit, c’est principalement en raison des taux d’intérêt déterminés par les banques centrales. En effet, lorsque ces taux augmentent, l’argent coûte plus cher entraînant une baisse des prêts immobiliers et des investissements d’entreprise. Cela provoque, à son tour, un ralentissement de la croissance et donc une réduction de l’inflation.

Quelles sont les conséquences sur la croissance ?

La croissance française devrait connaître un léger repli en 2024. Après une année 2023 avec une croissance de 0,9%, on s’attend à un ralentissement entre 0,8% et 1,4% en 2024. Toutefois, il est important de souligner que cela demeure proche des niveaux observés avant la pandémie, où depuis l’an 2000, on tournait autour d’une croissance annuelle moyenne de 1,5%. La bonne nouvelle, c’est que la France devrait éviter une récession, contrairement à d’autres pays.

A lire aussi :  Argent : Combien vous devriez gagner en 2024 pour vivre décemment selon une étude ?

Comment cela impacte-t-il le marché du travail ?

Néanmoins, ce faible niveau de croissance pourrait avoir un effet négatif sur le marché de l’emploi. Avec une croissance moins forte, la création d’emplois risque d’être plus difficile, entraînant une possible augmentation du chômage en 2024. D’après la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), un tiers des PME prévoit des carnets de commandes moins remplis pour cette période.

Les perspectives économiques pour les consommateurs français

Même si l’inflation devrait ralentir, les Français continueront de payer davantage pour leurs produits et services qu’en 2019. Cependant, il convient de noter que cela inclut également les prix des services, de l’alimentation et du carburant. De plus, l’amélioration du pouvoir d’achat sera en grande partie due à l’augmentation des salaires.

En somme, même si les consommateurs français continueront de subir une hausse des prix en 2024, celle-ci devrait être plus modérée et accompagnée d’une amélioration du pouvoir d’achat grâce à la croissance des salaires. Toutefois, il convient de rester vigilant quant aux conséquences de ce ralentissement sur le marché du travail et le potentiel risque de chômage.

Publications similaires