Accueil Travail Écart salarial entre les femmes et les hommes : décryptage

Écart salarial entre les femmes et les hommes : décryptage

Par Maeva Lafleur
Salaire homme femme

À l’heure où l’égalité des sexes est de plus en plus mise en avant, une question persiste : combien gagnent les femmes par rapport aux hommes ?. La réponse à cette question révèle un écart salarial encore significatif entre les deux genres. Dans cet article, nous abordons le sujet délicat de la répartition des salaires entre les sexes en France.

L’écart salarial dans les chiffres

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), en 2018, les femmes ont continué de gagner moins que les hommes au sein du secteur privé :

  • Les femmes percevaient en moyenne 15,5 % de moins que les hommes.
  • En tenant compte des variations individuelles et des différences d’emploi, l’écart était ramené à 9,2 %.

Cet écart s’est réduit peu à peu depuis les années 1990, mais reste tout de même conséquent. Il est aussi intéressant de noter que cet écart varie en fonction des secteurs d’activité, de la taille de l’entreprise ou encore du niveau de responsabilités.

Les causes de l’écart salarial

La ségrégation professionnelle

Un des principaux facteurs expliquant l’écart salarial est la répartition différente des femmes et des hommes dans les métiers et les secteurs d’activité. Les femmes sont souvent concentrées dans des emplois moins valorisés financièrement, tels que le secteur social ou médico-social :

  • Elles occupent près de 70 % des emplois dans ces domaines.
  • Au contraire, elles ne représentent que 33 % des travailleurs dans les postes de management et d’encadrement supérieur.
A lire aussi :  Le congé maternité des entrepreneuses : tout savoir pour bien préparer cette étape

Ceci peut être dû à une orientation professionnelle différenciée dès l’accès à l’éducation et la formation initiale, ce qui est renforcé par des stéréotypes de genre persistants.

Les responsabilités familiales

L’inégale répartition des charges liées aux enfants et au foyer entre les hommes et les femmes contribue également à cet écart salarial. En effet, les femmes consacrent toujours en moyenne plus de temps que les hommes à ces tâches :

  • Environ deux fois plus de temps aux activités domestiques.
  • Trois fois plus de temps à la garde d’enfants.

Résultat, les aménagements du temps de travail pour répondre à ces contraintes familiales impactent davantage les femmes. Cette situation se traduit souvent par une baisse des heures travaillées (temps partiel) ou une interruption de carrière temporaire (congé parental). Cela a des conséquences néfastes sur leur rémunération, mais aussi sur leur évolution professionnelle.

La discrimination salariale

Malgré les situations identiques en termes de poste et d’expérience, les femmes ne touchent pas le même salaire que leurs homologues masculins. Cela peut être dû à une discrimination basée sur le genre ou à des différences de négociation salariale entre les femmes et les hommes :

  • Les femmes ont davantage tendance à accepter l’offre initiale de salaire, alors que les hommes sont plus enclins à demander une augmentation.
  • De nombreuses études mettent en avant un « plafond de verre » qui empêche les femmes d’accéder à des postes de responsabilités mieux rémunérés.
A lire aussi :  Argent : Quel est le salaire moyen d'une factrice ?

Les solutions pour réduire l’écart salarial

L’éducation et la formation

Pour réduire les inégalités dès le début du parcours professionnel, il est essentiel :

  • De favoriser l’accès des filles aux filières scientifiques ou technologiques, traditionnellement dominées par les garçons.
  • D’encourager une meilleure orientation professionnelle pour les jeunes filles, afin de leur ouvrir davantage de perspectives d’emplois et de carrière.
  • D’améliorer la qualité de l’information sur l’éventail des métiers existants.

La promotion de l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle

Des mesures visant à faciliter la conciliation entre travail et vie de famille peuvent réduire l’écart salarial :

  • Mettre en place des horaires flexibles, afin de mieux adapter le temps de travail aux contraintes familiales.
  • Soutenir financièrement les structures d’accueil pour la petite enfance et favoriser l’accès aux places de crèche.

Cela aiderait également à impliquer davantage les hommes dans les responsabilités familiales et la gestion du foyer, permettant ainsi une meilleure répartition des rôles entre les deux genres.

La lutte contre les discriminations et le plafond de verre

L’égalité salariale doit être encouragée par des mesures législatives et réglementaires :

  • Promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes grâce à des politiques volontaristes (égalité de traitement, transparence sur les rémunérations).
  • Réaliser des audits internes au sein des entreprises pour déterminer si des écarts existent et mettre en place des plans d’action pour y remédier.
A lire aussi :  Argent : Quel est le métier paramédical le mieux payé ?

La lutte contre l’écart salarial passe également par une évolution culturelle profonde et durable, nécessitant une remise en question des stéréotypes genrés et un partage équitable des tâches et des responsabilités.

Publications similaires