Accueil Travail Argent : Quel est le salaire d’un pharmacien ?

Argent : Quel est le salaire d’un pharmacien ?

Par Maeva Lafleur
Salaire pharmacienne

Dans un contexte économique de plus en plus préoccupant, il est naturel de s’interroger sur la rémunération des professionnels du secteur de la santé. Cette curiosité est d’autant plus grande lorsqu’il s’agit des pharmaciens, dont les revenus semblent parfois entourés de mystère. Quel est le salaire moyen d’un pharmacien en France ? Comment est-il influencé par divers facteurs tels que l’expérience, la localisation ou encore le chiffre d’affaires réalisé ? Dans cet article, nous allons vous donner quelques éléments de réponse à ces questions légitimes.

Le salaire d’un pharmacien : une histoire de convention collective et d’ancienneté

Tout d’abord, il convient de préciser que la rémunération des pharmaciens est encadrée par une convention collective nationale, qui établit notamment les minimas salariaux selon une grille de classification correspondant aux diplômes, compétences, qualifications et responsabilités du poste occupé.

Pharmacien titulaire d’un doctorat en poche

Pour un pharmacien ayant obtenu son doctorat et travaillant en officine, le salaire minimum dépend de la classe dans laquelle il se situe :

  • Classe 2 : 3 621 € brut mensuels
  • Classe 3 : 4 021 € brut mensuels
  • Classe 4 : 4 721 € brut mensuels
  • Classe 5 : 5 520 € brut mensuels

Ces montants sont valables pour l’année 2023 et peuvent varier légèrement en fonction des augmentations prévues par la convention collective.

A lire aussi :  Pension de réversion : Quelle est la durée de mariage minimale pour la toucher ?

Pharmacien responsable d’une officine

Pour un pharmacien responsable d’une officine, le salaire moyen est établi selon le chiffre d’affaires réalisé par l’établissement. Les modalités précises diffèrent d’un établissement à l’autre, mais il existe néanmoins une fourchette générale :

  • Chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros : entre 80 000 et 100 000 € brut annuel
  • Chiffre d’affaires compris entre 1 et 2 millions d’euros : entre 100 000 et 120 000 € brut annuel
  • Chiffre d’affaires supérieur à 2 millions d’euros : entre 120 000 et 150 000 € brut annuel

Rappelons que ces montants sont donnés à titre indicatif et qu’ils recouvrent de nombreux écarts en fonction des différentes spécificités locales.

L’influence du lieu de travail sur le salaire des pharmaciens

En effet, la rémunération d’un pharmacien peut être considérablement influencée par sa localisation géographique, tant au niveau régional qu’au niveau urbain ou rural. Ainsi, on constate généralement que les zones rurales et les régions de l’est de la France offrent des salaires légèrement inférieurs à ceux pratiqués dans les villes plus grandes et aux alentours de Paris.

Exemple d’écart selon le lieu d’exercice :

  • Région parisienne : jusqu’à 15 % au-dessus du salaire moyen national
  • Villes moyennes ou périphérie des grandes agglomérations : salaire moyen national
  • Zones rurales et montagneuses : jusqu’à 10 % en dessous du salaire moyen national
A lire aussi :  Argent : Quel est le salaire net d'une esthéticienne ?

Il est également important de noter que le type d’établissement influence le salaire : un pharmacien travaillant dans une clinique privée ou un centre hospitalier touchera en moyenne un revenu moins élevé qu’un pharmacien à la tête d’une officine.

L’expérience et la spécialisation comme facteurs « + »

À compétences égales, un pharmacien ayant acquis de l’expérience pourra prétendre à un salaire supérieur. Dans certains cas, il peut même obtenir des avantages supplémentaires (tels que des primes).

L’ancienneté joue également un rôle prépondérant dans la détermination du salaire. Selon les données fournies par l’IGF (Inspection Générale des Finances), en 2016, un pharmacien ayant entre 20 et 30 ans d’expérience touchait un salaire moyen de 95 000 € brut annuel, contre environ 75 000 € pour un pharmacien en début de carrière.

Enfin, la spécialisation peut constituer un atout non négligeable :

  • Bioanalyste : entre 45 000 et 60 000 € brut annuel en moyenne
  • Pharmacien hospitalier : entre 50 000 et 70 000 € brut annuel en moyenne
  • Inspecteur de l’Agence Régionale de Santé (ARS) : entre 55 000 et 75 000 € brut annuel en moyenne

La rentabilité du métier : un défi constant au coeur des préoccupations

La profession de pharmacien souffre d’un taux d’endettement élevé, une situation qui peut mettre en danger sa rentabilité. Pour assurer leur pérennité, les pharmaciens doivent donc régulièrement se confronter à de nombreux défis, tels que le maintien de la qualité des soins, la gestion des stocks, la réduction des coûts ou encore la fidélisation de la clientèle. Ces éléments, qui font partie intégrante de la vie quotidienne d’une officine, ne sont pas sans conséquences sur la rémunération des pharmaciens.

A lire aussi :  Pourquoi on gagne plus en CDD plutôt qu'en CDI ? Faut-il privilégier le CDD ?

Ainsi, connaître le montant du salaire d’un pharmacien nous permet de mieux comprendre ce qu’ils vivent au quotidien dans l’exercice de leurs responsabilités professionnelles. Et si tout cela semble bien complexe, il ne faut pas oublier que le métier de pharmacien est aussi celui d’un acteur clé dans la chaîne du soin et de la santé publique, don’t la rémunération n’est sans doute qu’une des facettes restant à explorer.

Publications similaires