Accueil Être parent Peut-on allaiter pendant une gastro ? Conseils pour les mamans qui se posent la question

Peut-on allaiter pendant une gastro ? Conseils pour les mamans qui se posent la question

Par Marie Estebel
allaitement-gastro

Il n’est pas inhabituel que les mères allaitantes contractent des maladies de temps à autre, dont la gastro-entérite. Dans ces moments d’inconfort, une question préoccupante peut surgir : peut-on continuer à allaiter pendant une gastro ? Dans cet article, nous explorerons la réponse à cette question, ainsi que les meilleures pratiques pour garder le bébé en bonne santé et assurer un rétablissement rapide pour la maman.

Allaitement et gastro-entérite : Quels sont les risques pour le bébé ?

Dans la plupart des cas, peu importe la cause de la gastro-entérite chez la maman allaitante — qu’il s’agisse d’une infection virale ou bactérienne, celles-ci ne passent généralement pas dans le lait maternel. Cela signifie que le bébé est rarement exposé aux agents pathogènes responsables de la maladie de sa mère. Même si cela était le cas, de nombreux virus et bactéries seraient détruits dans l’estomac acide du nourrisson.

Cependant, il existe des exceptions à cette règle. Certaines infections peuvent entraîner une inflammation des seins appelée mastite, ce qui pourrait nuire au processus d’allaitement. Les médecins traitants doivent toujours être consultés pour déterminer la meilleure approche pour la mère et son bébé.

Maintenir l’allaitement pendant une gastro : Les avantages pour la maman et le bébé

Bien que la mère atteinte de gastro-entérite puisse être tentée d’arrêter temporairement l’allaitement, il est important de comprendre les avantages potentiels du maintien de cette pratique. En voici quelques exemples :

  • Transmission d’anticorps : Allaiter pendant une gastro permet à la mère de continuer à transmettre des anticorps spécifiques à son bébé, ce qui peut contribuer à renforcer le système immunitaire du nourrisson.
  • Rétablissement rapide : Le fait de poursuivre l’allaitement pendant une gastro peut faciliter un rétablissement plus rapide en favorisant la production de lait et en évitant un engorgement mammaire.
  • Allaitement régulier : Interrompre momentanément l’allaitement en raison de la gastro peut perturber les habitudes d’alimentation du bébé, ce qui pourrait rendre difficile la poursuite de l’allaitement par la suite.
  • Confort émotionnel : Dans bien des cas, l’allaitement revêt une dimension émotionnelle importante pour la mère et l’enfant. Continuer à allaiter pendant une gastro peut fournir une source apaisante et rassurante pour les deux parties concernées.
A lire aussi :  Comment travailler enceinte avec des nausées : conseils et astuces

Pratiques recommandées si l’allaitement se poursuit malgré la gastro

Pour les mamans déterminées à allaiter pendant leur épisode de gastro-entérite, voici quelques conseils pour assurer le bien-être et la sécurité de toutes les personnes concernées :

  • Lavez-vous soigneusement les mains avant chaque tétée, en particulier après avoir utilisé les toilettes ou après avoir des vomissements.
  • Pour éviter l’épuisement, prenez suffisamment de repos et essayez d’allaiter votre bébé dans des positions confortables pour vous concertant votre énergie.
  • Consultez un professionnel de la santé si vous notez une diminution importante de votre lactation durant la gastro. Ils peuvent vous conseiller sur les méthodes optimales pour stimuler la production du lait maternel.

Que faire si allaiter devient trop difficile pendant la gastro ?

Dans certains cas, il se peut que continuer à allaiter pendant une gastro soit trop difficile pour la mère ou davantage néfaste pour le bébé. Dans ces situations, il est essentiel de prendre en compte plusieurs facteurs avant de décider de suspendre temporairement l’allaitement :

  • L’âge du nourrisson : Les besoins nutritionnels et immunitaires diffèrent selon l’âge du bébé. Les très jeunes nourrissons ont un besoin accru de sécurité et peuvent être plus sensibles à un changement brusque de régime alimentaire.
  • Les symptômes : À quelle fréquence la mère vomit-elle ou a-t-elle de la diarrhée ? Des symptômes plus graves peuvent rendre l’allaitement beaucoup plus difficile ou accroître le risque de transmission d’infections au bébé.
  • L’état global de santé : Les mamans atteintes de certaines maladies chroniques, telles que le VIH/SIDA ou la tuberculose, devraient consulter leur médecin traitant avant de suspendre temporairement l’allaitement.
A lire aussi :  Comment lâcher prise en tant que maman ?

Dans certains cas, la maman peut envisager d’extraire son lait avec un tire-lait et de l’utiliser pour nourrir son enfant avec un biberon. Cela peut permettre à la mère de continuer à partager les bienfaits de son lait maternel tout en respectant les exigences physiques imposées par la gastro-entérite.

Gérer la vie quotidienne : La clé du rétablissement unique-parentalité dans une période qui peut être difficile

Être atteinte d’une gastro-entérite lorsqu’on est maman allaitante peut présenter des défis aussi bien sur le plan physique que psychologique. Il est crucial de se rappeler que chaque mère et chaque enfant sont uniques, et il n’y a pas de solution universelle pour gérer cette situation souvent inconfortable.

Finalement, la décision de poursuivre ou non l’allaitement pendant une gastro doit être basée sur une évaluation individuelle des besoins spécifiques de la mère et de l’enfant, ainsi que sur les recommandations du professionnel de santé traitant. N’hésitez pas à aborder ce sujet avec votre médecin pour obtenir des conseils personnalisés adaptés à votre situation.

Publications similaires